Commission Nationale du Film
Qui sommes nous ?     Nous contacter     fr_flag_off space gb_flag space chine_flag space chine_flag_off

Au service des professionnels du cinéma de l’audiovisuel, Film France assure la promotion des tournages et de la post-production en France.

Le réseau commissions du film : 41 bureaux d’accueil des tournages au service des professionnels et de leur territoire

L’information et le conseil aux professionnels français et étrangers sur les conditions de tournage et de post-production en France, les sources de financements.

La promotion du territoire France : présence sur des manifestations professionnelles en France et à l’étranger, publication de guides.

La promotion des lieux de tournage : une base de données de pré-repérage riche de plus de 20 000 fiches, le rapprochement des secteurs de l’audiovisuel et du tourisme.

L’expertise : l’instruction des dossiers de crédit d’impôt international, l’analyse de la répartition géographique des tournages, l’observatoire de la concurrence fiscale internationale, les outils d’évaluation des retombées des tournages sur le territoire
 

 
Film France est soutenue par :   logoCNC
Membre du réseau :   logoEUFCN
Membre de réseau :   logoAFCI
Film France est partenaire de :
Autres artenaire :   logoBellefaye




  Les actualités
 
   < Revenir en arriere      Actualités précédentes >
 
  15/04/2016
  DESTINATION FRANCE A LOS ANGELES DU 21 AU 23 AVRIL


  Film France et une délégation de commissions du film et d'industries techniques seront présents au salon Locations&Global Finance Show à Los Angeles.


La hausse du taux de crédit d’impôt international (C2I) à 30% met la France sous les feux des projecteurs des professionnels américains. Le premier trimestre a vu une augmentation spectaculaire du nombre des projets prévoyant de tourner ou de post-produire en France en bénéficiant du Crédit d’Impôt International (C2I). Pour 2016, 19 projets, majoritairement anglo-saxons, sont d’ores et déjà planifiés. La multiplication des demandes d’information auprès de Film France, qui instruit les dossiers du C2I pour le compte du CNC, témoigne du vif intérêt de l’industrie américaine pour la France. «La visite de la délégation française, à Los Angeles, sera l’occasion de mettre en lumière la qualité des prestataires, l’excellence des infrastructures, la richesse des lieux de tournages français» déclare Valérie Lépine-Karnik, Déléguée Générale de Film France, en charge de la promotion de la France, des savoir-faire et des industries techniques françaises. Dans cet objectif, outre le stand Destination France qui réunira toute la délégation durant les trois journées du salon, un petit déjeuner d’information sera organisé en présence de 80 professionnels américains et un dîner business se déroulera à la Résidence du Consul. Destination France est une formidable opportunité d’intensifier la dynamique positive impulsée par la hausse du taux du C2I . » http://afcilocationsshow.com/

   
 
 
 
  21/03/2016
  Sortie de Rosalie Blum tourné en Bourgogne


  Premier long-métrage de Julien Rappeneau, "Rosalie Blum" sort sur les écrans ce mercredi 23 mars 2016


Le film s’est tourné l'an dernier à Nevers dans la Nièvre, où il a reçu le soutien financier du Conseil régional de Bourgogne et a bénéficié de l'aide du Bureau d’Accueil des Tournages Bourgogne.

Durant les 39 jours de tournage, 6 comédiens locaux et 8 techniciens, ainsi que 362 figurants ont travaillé sur ce film au côté de l'acteur Kyan Khojandi. Les dépenses en région s'élèvent à 335 580€ en terme d’hôtellerie, régie, défraiements et prestations de service.

Le film a reçu le prix des Lycéens pour Meilleur film ainsi que le prix d’interprétation féminine pour Noémie Lvovsky au Festival du Film de Sarlat 2015

Le synopsis
Vincent Machot habite une petite ville de province. Sa vie partagée entre son salon de coiffure, sa mère possessive et les obsessions sexuelles de son cousin Laurent, lui semble de plus en plus morne… Un dimanche, après avoir enfourché son vélo à la recherche d’une supérette ouverte, il éprouve un sentiment étrange de déjà-vu lorsqu’il croise le regard de l’épicière. Où l’a-t-il déjà rencontrée ? Irrésistiblement, Vincent se met à suivre cette femme à travers la ville…


Un film drôle, touchant et intelligent à voir absolument !

» http://www.thefilm.fr/rosalie-blum/

   
 
 
 
  15/03/2016
  Rencontres franco-chinoises à Beijing


 


BEIJING, 11 mars (Xinhua) -- Des professionnels français et chinois des secteurs de la télévision et du cinéma se réunissent du 10 au 11 mars à Beijing pour faire le point sur la collaboration franco-chinoise dans ces domaines, évoquant notamment les blocages et perspectives.

Cette réunion est l'occasion pour les participants d'aborder les sujets ayant trait à la coproduction, à la vente et à l'achat de contenus, à la post- production et au tournage en France ou en Chine. Elle leur permet également de présenter des témoignages concernant des collaborations récentes entre la Chine et la France.

Frédérique Bredin, présidente du Centre national du cinéma et de l'image animée, Maurice Gourdault-Montagne, ambassadeur de France en Chine, et Luan Guozhi, directeur adjoint du Bureau du cinéma relevant de l'Administration générale d'Etat de la presse, de l'édition, de la radiodiffusion, du cinéma et de la télévision, étaient présents jeudi à la cérémonie d'ouverture de la réunion.

Le box-office chinois a engrangé 6,87 milliards de yuans (environ 1,05 milliard de dollars) en février, dépassant pour la première fois les recettes mensuelles du box-office nord-américain.

Compte tenu du grand potentiel du marché chinois et des riches expériences de la France, la coopération sino-française revêt une importance stratégique, a indiqué Mme Bredin, notant que la Chine était en train de devenir incontournable pour les professionnels de l'audiovisuel français.

En 2015, six coproductions sino-françaises sont sorties sur les écrans chinois, dont "Le Dernier Loup", de Jean-Jacques Annaud et "Au-delà des montagnes", de Jia Zhangke. De nombreux projets de coopération sont en cours dans les secteurs de la télévision, des documentaires et de l'animation, a précisé M. Gourdault-Montagne.

L'ambassadeur a également exprimé l'espoir de voir la compréhension et l'amitié entre la France et la Chine se renforcer via des échanges cinématographiques.

Source: Xinhua Net http://french.xinhuanet.com/2016- 03/11/c_135178322.htm?platform=hootsuite

   
 
 
 
  14/03/2016
  LETTRE OUVERTE


  POUR RENFORCER L'ATTRACTIVITE DE LA FRANCE : CONFORTER LE RESEAU FILM FRANCE AU SERVICE DE LA CULTURE ET DE L'ECONOMIE


L’industrie du cinéma et de l’image animée représente 0,8% du PIB français et génère 340 000 emplois. D’une valeur économique équivalente à celle de l’industrie automobile, elle est un vecteur essentiel du rayonnement culturel et touristique de notre pays.


Les bureaux d’accueil des tournages, membres du réseau Film France, sont les partenaires indispensables de l’ensemble des acteurs de ce secteur. Leurs actions sont au carrefour des intérêts de la production audiovisuelle et cinématographique et des territoires.

Au moment où les compétences des collectivités et des territoires se redessinent et où les exécutifs régionaux se mettent en place, les nouvelles politiques budgétaires prennent forme. Dans ce contexte, Film France entend souligner l’impérieuse nécessité de conserver sur le territoire un maillage dense et pérenne de bureaux d’accueil des tournages.

Pour le producteur et son équipe, le bureau d’accueil des tournages est un interlocuteur incontournable, depuis les premiers repérages jusqu’au « final cut ».

Pour découvrir des lieux de tournage ; pour constituer une équipe avec des techniciens et des artistes locaux ; pour aider à surmonter toutes les difficultés liées à la spécificité de la production ; pour mener à bien l’aventure du tournage, le bureau d’accueil des tournages accompagne les productions et tisse les liens qui unissent le film au territoire qui l’accueille.

La contribution des bureaux d’accueil des tournages est unanimement saluée par les professionnels français. Leur fine connaissance des décors et des interlocuteurs locaux apporte une authentique plus-value artistique aux œuvres, tout en permettant aux producteurs de réaliser des gains de productivité.

Au service de l’économie locale, le bureau d’accueil des tournages permet de générer des dépenses en favorisant l’emploi des techniciens et le recours aux prestataires locaux.

Pour un film français dit « du milieu » d’un budget de 4 M€ tourné durant huit semaines en région, les dépenses hebdomadaires (directes et induites) sur le territoire peuvent être estimées à 286 K€ par semaine, soit 2,3 M€ au total. Pour une série d’un budget total de 8,5 M€ tournée entièrement en région, les dépenses totales sont estimées à 2,8 M€ (dont plus de la moitié concerne l’emploi local).

S’ajoutent à ceci les retombées économiques secondaires, notamment touristiques, qui sont maximisées par le travail de fond et l’expertise du bureau d’accueil des tournages.

Les représentants des territoires et collectivités locales trouvent dans le bureau d’accueil des tournages un interlocuteur privilégié à même de les conseiller dans leur politique de développement culturel et industriel, mais aussi de promouvoir leurs richesses patrimoniales et culturelles auprès des professionnels tant français qu’étrangers.

Les professionnels locaux, techniciens, comédiens, figurants bénéficient, avec le bureau d’accueil des tournages, d’une source irremplaçable de contacts et de mise en relation qui contribue largement à leur employabilité et professionnalisation.

Les habitants des lieux filmés avec la contribution des bureaux d‘accueil des tournages, voient dans les images portées sur le petit ou le grand écran un vecteur de fédération et, le plus souvent, une fierté identitaire locale.

Au plan national, la France a fait le choix stratégique d’attirer des tournages et de lutter contre leur délocalisation grâce au renforcement des crédits d’impôts votés à une très large majorité par les parlementaires. Les bureaux d’accueil des tournages, par le réseau d’expertise unique au monde qu’ils proposent, et le gain de productivité qu’ils impliquent, sont un complément essentiel de ces mesures d’attractivité.

Pour toutes ces raisons, Film France défend l’existence des bureaux d’accueil des tournages qui sont complémentaires les uns des autres et doivent rester au plus proche des territoires. Leur maillage étroit est le garant de l’efficacité du travail d’accompagnement des professionnels et assure une meilleure coordination avec les autres acteurs du développement culturel et économique.

Les actions du réseau Film France sont au service d’une politique ambitieuse de soutien à la création, à la compétitivité, à l’innovation. Film France et les bureaux d’accueil des tournages sont et doivent rester des acteurs du rayonnement de la France.


Nicolas Traube
Président de Film France

» http://www.filmfrance.net/telechargement/LE_RESEAU_FILM_FRANCE.pdf